Végé pour la planète
À découvrir,  Zéro Déchet

Végé pour la planète

Dans son mémoire, une étudiante de l’université de Sherbrooke a fait l’étude de ce questionnement.

Voici un extrait qui résume bien cet essai :

Les résultats montrent qu’une semaine de régime végétalien en janvier au Québec produit 13,8 % moins de gaz à effet de serre que le menu locavore. La moyenne des GES émis pour la production, la distribution et le transport des aliments du régime végétalien est de 0,47kg de CO2 équivalent par aliment. Cette moyenne s’élève à 0,64 kg de CO2 équivalent par aliment dans le cas du régime locavore.

https://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/8875

Ainsi, il est possible de constater que même si l’alimentation végane n’est pas locale, elle demeure une alternative plus écologique, et ce, même au Québec, quand une grande proportion de notre alimentation est produite à l’étranger. Cependant, il ne faut pas sous-estimer l’alimentation locale. Elle reste l’option la plus écologique quand elle est faite dans le cadre d’un «régime» à base de plantes.

Une des épiceries qui faciliterait une démarche vers la réduction de la consommation de la viande et qui encouragerait la consommation locale à la fois est l’épicerie Loco.

Cette épicerie zéro déchet est fait de façon à maximiser l’approvisionnement local.  Sur tous les produits, vous allez retrouver une affichette qui indique le nombre de kilomètres parcourus par l’aliment.

Vous allez retrouver sur leur site les variétés d’aliments disponibles en magasin. Cependant, il n’y a pas de boutique en ligne. Donc impossible de savoir si telle marque ou telle variété d’un aliment est disponible en magasin. C’est un peu moins pratique quand on cherche quelque chose de précis. Cependant, vous pouvez toujours les téléphoner et poser la question. Le personnel est bien sympathique!

Pages : 1 2

Étudiante en marketing, passionnée du minimaliste et du zéro déchet, je mets à profit mes connaissances pour vous partager des actions concrètes qui vont réellement avoir un impact sur l'environnement. La vie est déjà bien chargé comme cela, alors je garde toujours à l'esprit que réduire son impact environnemental ne signifie pas alourdir le quotidien, mais le simplifier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *