Comment-faire-son-compost-par-véronique
Zéro Déchet

Comment faire son compost?

T’a toujours eu envie de faire ton compost à la maison, mais tu ne sais pas par où commencer?

Bonne nouvelle! Aujourd’hui, je te dévoile les étapes cruciales à ne pas oublier pour réussir ton compost à la maison.

1- Choisir le bon contenant pour y insérer ton compost

Tout dépendamment de l’utilisation que tu veux en faire, plusieurs choix s’offrent à toi. Les composteurs peuvent être composés de bois ou de plastique.

Si tu aimerais connaître quel modèle est le plus approprié pour tes besoins, regarde ce blog qui explique parfaitement la différence entre chacun des modèles. Bien que ce soit un blog de France, tu peux très bien trouver l’équivalent en grande surface partout au Québec.

2- Choisir l’endroit parfait pour placer son compost dans la cour

Le compost doit être placé dans un endroit ombragé dans la cour et aussi à l’abris du vent. En plus, ton bac de compost ne doit pas avoir de fond pour permettre au compost de se mélanger à la terre et ainsi, de mieux fermenter.

3- Quoi mettre dans le compost?

  • Les restants de fruits et légumes
  • Les coquilles d’œuf
  • Les filtres à café et les restants de café moulu
  • Thé en vrac
  • Déchets verts: tout ce qui provient de ton jardin (plante, gazon séché, feuilles ramassées à l’automne, écorce, mauvaises herbes, haie de cèdre taillée)
  • Essuies-tout (ceux qui n’ont pas servi à amasser des produits chimiques) et journaux
  • Cendre de bois (si ajouté en petite quantité)
  • Sciure et copeau de bois non traité
  • Paille
  • Plumes

4- Choses à ne pas mettre dans le compost

  • Viandes
  • Fruits de mer/ poissons
  • Produits laitiers
  • Fruits très acides: citron, lime et pamplemousse
  • Toutes les plantes atteintes de maladies
  • Excréments d’animaux
  • Couches jetables
  • Presque tout ce qu’on met dans le bac de recyclage: plastique, métal et verre

5- Marches à suivre pour avoir un compost parfait

6- Trouver une nouvelle utilité pour ton compost

Oui oui, tu as fait ta part pour l’environnement, mais en plus ça pourrait te permettre de sauver des sous en évitant d’acheter de l’engrais pour ton jardin ou pour tes plantes et en plus c’est bio!

Si tu as besoin de plus d’informations, voici les sites les plus pertinents (dont je me suis inspirée) qui donnent de bons conseils pour réussir ton compost:

https://rutabaga.co/recyclage/compostage-obligatoire.html?gclid=Cj0KCQjwitPnBRCQARIsAA5n84mn7ODuQbEAQD3e3i87uoaL5dbxDZxNBhS5aQUOWeloja7qRfbvTFoaAodHEALw_wcB

https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-planete/20121230.RUE2082/vos-8-conseils-a-un-debutant-qui-veut-faire-son-compost.html

https://www.smedar.fr/editorial-quels-dechets-composter-144.html

https://www.compo.qc.ca/compostage/compostage-domestique/

Maintenant, sur Internet, il est facile de s’informer et d’en apprendre plus sur les nouvelles démarches environnementales que l’on veut prendre.

Bien sûr, si vous cherchez des trucs faciles à appliquer au quotidien, il est toujours possible d’utiliser l’application Pinterest sur votre cellulaire et/ou votre tablette. Cette application permet d’avoir accès à de nombreux articles sur différents sujets dont l’environnement (youpi!) et surtout, de voir des images pour mieux visualiser le résultat obtenu.

En plus de cela, les moteurs de recherche comme Google vous permettent d’obtenir les résultats les plus pertinents en fonction des mots recherchés. Si vous voulez chercher compost par exemple, Google vous sortira des Annonce et des Ads de produits et/ou entreprises en lien avec le mot recherché. Les annonces et les Ads sont des sortes de publicités permettant aux commerçants d’exposer leurs produits/services moyennant un coût variable auprès de Google.

Ensuite, il y a les résultats qui proviennent d’une recherche organique. Les premiers résultats apparaissant après les publicités sont les sites qui correspondent à ceux les plus optimisés en terme de SEO, mais aussi les sites ayant les meilleurs statistiques de Google. Les critères du robot de Google (Googlebot) n’ont pas tous été déterminés fermement, mais on peut facilement détecter certains d’entre eux, En effet, le nombre de visites, le nombre de références provenant de d’autres sites web, ainsi que les performances du site aident énormément à augmenter le «pointage» permettant de se placer en haut des pages de recherche.

Pour en savoir plus, il est possible de suivre quelques petites formations d’environ une heure sur Google Analytics afin d’augmenter les performances de votre site web.

Étudiante en marketing à l'Université de Sherbrooke, je me considère comme une grano débutante du 450. Comme vous, je découvre et j'apprends à réduire mon impact sur l'environnement. Alors, tout au long de l'été, je vous ferai part de mes trouvailles et de mes coups de cœur sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *